2016 |Fonds Régional d’Art contemporain région Centre, Lycée hôtelier de Blois, Lycée d’Arts appliqués de Blois | Une ville qui se mange

Dépassant l’idée de la bouchée, les élèves devaient créer en groupe des concepts architecturaux comestibles inspirés des collections du FRAC en architecture utopiste. L’espace de la table était alors considéré comme un espace à urbaniser et la bouchée comme un élément à vivre avec une ergonomie propre. Les apprentis architectes cuisiniers ont dû réfléchir aux techniques d’assemblage pour passer de la bouchée à l’architecture. L’urbanisation de la zone était paramétrée sur plan et orchestrée pour recréer l’idée de l’étalage urbain dans la zone de la table. La performance Une ville qui se mange a été réalisée avec 30 élèves du Lycée hôtelier de Blois et 30 élèves d’arts appliqués au FRAC Centre durant une résidence en région Centre.